Małgorzata Bonikowska

Doctorat, Présidente, Centre pour les relations internationales, Pologne

Dr Bonikowska est une politologue polonaise, professeur d’université, commentatrice pour les médias et présidente du Centre des relations internationales. Elle est spécialisée dans les affaires internationales et les études européennes, et plus particulièrement dans la politique étrangère et de sécurité européenne et la stratégie globale de l’UE. Ses recherches portent sur les guerres de l’information et les relations entre l’Europe et l’Asie, avec une attention particulière pour l’Asie du Sud-Est et les zones de conflit. Diplômée de l’Université de la Sorbonne et de l’Université de Varsovie, elle a suivi un programme de spécialisation à la School of International and Public Affairs (SIPA) de l’Université Columbia à New York (bourse Fulbright) et deux programmes de doctorat à l’Académie polonaise des sciences et à l’École internationale d’études historiques de RSM. Elle est l’auteur d’environ 250 publications et la tutrice de plus de 150 thèses de licence, de maîtrise et de troisième cycle. Elle parle couramment l’anglais, le français et l’italien, et peut également communiquer en russe.

Agnieszka Ostrowska

Directrice de programme, Centre pour les relations internationales, Pologne

Agnieszka Ostrowska est diplômée du département de langue anglaise de l’université Poznań, en Pologne, et du programme d’études européennes de troisième cycle de l’université du Sussex à Brighton, en Grande-Bretagne (diplôme avec distinction). Entre 1995 et 2011, elle a été journaliste à plein temps à la télévision publique polonaise, spécialisée dans les questions européennes et internationales. Auteur de nombreux programmes et articles télévisés sur l’intégration européenne et l’UE. Experte en médias et communication. En 2001-2003, elle a été spécialiste des publications dans le cadre du programme d’information et de communication de la Commission européenne en Pologne. Avant l’adhésion de la Pologne à l’UE, elle était rédactrice en chef du mensuel « Intégration » publié par le Centre d’information européenne au Bureau du Comité pour l’intégration européenne. Elle est responsable des projets du Centre pour les relations internationales sur l’éducation aux médias, la lutte contre la propagande et la cartographie de l’influence pro-Kremlin dans les pays d’Europe centrale et orientale.

Adrianna Sniadowska

Analyste, Centre pour les relations internationales, Pologne

Adrianna Sniadowska travaille comme analyste au Centre pour les relations internationales et se spécialise dans les questions de sécurité en se concentrant principalement sur la mer de Chine méridionale, les questions de cybersécurité et la coopération des services de renseignement en Europe. Elle a participé à la préparation et à la coordination de divers projets, notamment le Forum de la société civile UE-Russie, la guerre sur Internet. Elle est également co-auteur de publications concernant la situation politique du Maroc, les questions relatives à la mer de Chine méridionale et rédactrice en chef du magazine « THINKTANK », qui s’adresse aux décideurs et à l’environnement commercial polonais. Elle est titulaire d’un master trilingue « Sécurité globale et analyse » de l’Université de Bordeaux (France).  De langue maternelle polonaise, elle parle aussi couramment le français, l’anglais et le portugais.

Tamara Gobo

Présidente par intérim et LEAR, Informo, Croatie

Tamara Gobo est une culturologue, une collectrice de fonds et une chef de projet ayant plus de 10 ans d’expérience dans le domaine des associations non gouvernementales et à but non lucratif. La coordination de différents programmes et projets de la société civile, la collecte de fonds et les relations publiques sont ses points forts. Son expérience en matière de développement et de gestion de projets porte plus particulièrement sur la culture et les médias contemporains, la transformation et la préservation de la culture traditionnelle, l’éducation et le travail des jeunes, l’inclusion sociale, l’entrepreneuriat social et l’activisme civil. Elle a participé à de nombreux séminaires, ateliers et formations, dont le Diplôme européen en gestion de projets culturels (Fondation Marcel Hicter) et ses efforts dans le domaine culturel ont été reconnus par l’EUNIC (European Union National Institutes for Culture) en 2014. Elle a reçu la bourse culturelle pour les jeunes leaders culturels.

Dino Babić

Expert en financement, formateur et coach, Association des projets européens, Belgique

Dino Babić est un entrepreneur social qui applique la communication multimédia pour améliorer la perception des politiques de l’UE par les acteurs des secteurs public, privé et civil. Il est expert en économie régionale et se concentre sur l’innovation appliquée aux projets de développement territorial. Au cours de ses 14 années d’expérience dans le développement, la gestion et l’évaluation de projets européens, il a travaillé à la formation, au conseil et à l’accompagnement d’institutions internationales, d’entités publiques, d’organisations privées et d’acteurs de la société civile sur différents aspects de la conception et de la gestion efficaces de projets, de la communication numérique et en direct – formelle et informelle – appliquée aux projets, au développement de programmes et au lobbying de l’UE.

Giedrius Sakalauskas

Directeur du centre de résilience civique Res Publica, Lituanie

Giedrius Sakalauskas est diplômé de l’Université de Vilnius / Institut des relations internationales et de la diplomatie en 1995. Après avoir obtenu son diplôme, il a travaillé pour différents secteurs (publicité, divertissement, commerce électronique) en tant que directeur général et membre du conseil d’administration. À partir de 2014, il a coordonné le mouvement de cyber-résistance (elf) contre les trolls du Kremlin, en confrontant et en démystifiant la propagande hostile, développant ainsi la résilience de la société. Directeur du centre de résilience civique Res Publica. Son domaine d’expertise comprend : la cyber-résistance, la résilience sociale, le développement de la société civile, la désinformation, les médias sociaux. Il parle le lituanien, l’anglais et le russe.

Dalia Bankauskaitė

Chercheuse non résidente au Center for European Policy Analysis (CEPA) à Washington, D.C., chargée de cours à la faculté de communication de l’université de Vilnius, Lituanie

 L’axe de recherche de Dalia Bankauskaitė est divisé entre la recherche sur la communication stratégique, la diplomatie publique comme moyen d’atteindre des objectifs de politique étrangère, et la linguistique informatique, la construction de la résilience de la société et le concept de défense totale.  Elle possède une vaste expérience professionnelle en communication stratégique et intégrée, et en gestion de projets en Lituanie, Ukraine, Bosnie-Herzégovine, Géorgie dans le domaine de l’intégration européenne. Membre des groupes d’arbitrage du programme T-Shark de la Commission européenne, réseau de centres de compétence en cybersécurité à travers l’UE destiné à développer et à valider des solutions méthodologiques, organisationnelles et technologiques qui amélioreraient la prévision des menaces et la sensibilisation à la cybersécurité dans son ensemble.  Elle est titulaire d’une maîtrise de la London School of Economics (LSE), au Royaume-Uni, et d’un EMBA du Baltic Management Institute (BMI) en Lituanie.

Menu