Quel est votre rôle dans votre organisation?

Mon domaine d’intérêt académique est la recherche et l’analyse des médias et de leur rôle dans les processus politiques, avec un accent particulier sur les questions de guerre de l’information, de propagande et de désinformation. Je suis maître de conférences à l’Institut des relations internationales et des sciences politiques (IIRPS) de l’université de Vilnius, en Lituanie. L’Institut propose des programmes complets sur les études des médias et de la sécurité.

Quelles sont les principales ressources développées par votre organisation que vous seriez prêt à partager?

L’IIRPS mène des recherches académiques liées aux études des médias et aux défis géopolitiques et de sécurité dans la région balte. Je suis heureux de partager les publications et articles les plus récents, ainsi que les conférences publiques en ligne. Veuillez consulter le lien suivant:  https://www.tspmi.vu.lt/en/publications/  

Quels sont, à votre avis, les trois plus grands défis actuels liés à la lutte contre la désinformation dans votre pays?

À mon avis, les problèmes suivants continueront à poser de grands défis à la sécurité de la région et de l’Europe entière:

  • les campagnes de désinformation en cours contre les groupements tactiques de la présence avancée renforcée de l’OTAN dans les États baltes ;
  • les campagnes de désinformation centrées sur le Bélarus et visant le mouvement de protestation biélorusse
  • les campagnes de désinformation liées au COVID19.

Pouvez-vous citer trois solutions que vous avez mises en œuvre ou que vous souhaitez recommander pour contrer la désinformation, renforcer l'esprit critique des sociétés et développer la résistance civile à la désinformation?

En ce qui concerne la sécurité de l’information et la résilience de la société lituanienne, il est essentiel d’accroître la disponibilité des informations sur la Lituanie au niveau international. La communauté internationale devrait s’informer sur les pratiques lituaniennes en matière de lutte contre les campagnes d’information malveillantes – identifiant, prévenant et contrant ces campagnes. Deuxièmement, les réseaux régionaux d’expertise en matière de lutte contre les campagnes d’information hostile à multiples facettes – les cybercampagnes. Troisièmement, des programmes cohérents et holistiques d’éducation aux médias et à l’information devraient être intégrés dans les programmes éducatifs lituaniens dès l’école primaire.

Quels sont les trois principaux événements ou dates dont vous avez été témoin cette année et qui ont provoqué une intensification des activités de désinformation?

Il n’y a rien de nouveau dans le calendrier des campagnes de désinformation en Lituanie. Traditionnellement, elles ont lieu et s’intensifient pendant (et avant) les dates de célébration ou de commémoration importantes pour la mémoire collective de la Lituanie:

  • 16 février – Jour de la restauration de l’État en 1918, notre jour d’indépendance ;
  • 11 mars – Jour de la déclaration du rétablissement de l’indépendance de la Lituanie.
  • 13 janvier – Les événements de janvier (en lituanien : Sausio įvykiai) ont eu lieu en Lituanie entre le 11 et le 13 janvier 1991, au lendemain de l’acte de rétablissement de l’État de Lituanie. À la suite des actions militaires soviétiques, 14 civils ont été tués et 702 ont été blessés.

Une autre campagne de désinformation qui continuera à circuler pendant une longue période est constituée de toutes sortes de fausses informations, de théories du complot et de rumeurs sur la pandémie de Covid-19, les vaccins et autres.

Selon vous, quels sont les trois dates/événements futurs susceptibles d'entraîner l'intensification des activités de désinformation en 2020-2021?

Outre les dates nationales de célébration et/ou de commémoration importantes pour l’État lituanien où la désinformation s’intensifie, on s’attend à ce que les campagnes de désinformation contre l’Europe et l’Occident augmentent après que l’UE aura introduit de nouvelles sanctions contre le Kremlin après l’arrestation et l’emprisonnement de Navalny.

Quelles sont les tendances dominantes en matière de désinformation que vous avez observées dans l'espace médiatique cette année?

Cette année, le récit malveillant lié à la pandémie de Covid- 19 continue de dominer. Nous observerons un réseau d’articles promouvant toutes sortes de théories de conspiration, d’anti-vaccins et de nombreuses fausses nouvelles, pour être précis, des mensonges. Les récits malveillants de longue date contre les troupes de l’OTAN en Lituanie, dans les autres États baltes et en Pologne se poursuivront également.

Avez-vous fait appel à des outils de vérification des faits ? Si oui, veuillez les décrire ou partager les liens.

Pour mes recherches, j’utilise généralement des sites de vérification visuelle et de débunking : Bellingcat, Debunk.eu, EUvsDisinfo et autres.

Souhaitez-vous mettre en lumière les cas de désinformation dont vous avez été témoin, que vous avez découverts ou que vous avez démystifiés?

La campagne d’influence « Ghostwriter », dans laquelle des acteurs inconnus exploitent la compromission de sites web et le contenu fabriqué pour promouvoir des récits alignés sur les intérêts de la sécurité russe, a été révélée par la société américaine de cybersécurité Fireeye.

https://www.fireeye.com/blog/threat-research/2020/07/ghostwriter-influence-campaign.html

Selon vous, quels sont les acteurs les plus performants - dans votre pays, ainsi que dans l'UE - qui jouent un rôle crucial dans le domaine de l'éducation aux médias aujourd'hui et pourquoi?

À mon avis, une éducation de qualité, formelle et non formelle, est la meilleure solution pour renforcer l’esprit critique et l’éducation aux médias dans la société.

En Lituanie, le projet Debunk.eu est très efficace dans la lutte contre la désinformation et les fausses nouvelles.

 

Interview de février 2021.

NERIJUS MALIUKEVICIUS
Université de Vilnius, Lituanie
Chercher, comprendre, enseigner

JUDITA AKROMIENE

Menu