Quel est votre rôle dans l'organisation que vous dirigez?

Le Centre de journalisme lituanien se concentre sur l’enseignement du journalisme et la formation au journalisme et à la communication publique, ce qui inclut des aspects importants de l’éducation aux médias. En tant que responsable de l’organisation, je suis chargée d’offrir des possibilités de perfectionnement aux journalistes lituaniens expérimentés en milieu de carrière. Je suis également chargée d’améliorer la compréhension du journalisme dans la société en général. Je cherche également des occasions de faire de la recherche appliquée en journalisme et de préparer des documents méthodologiques qui pourraient servir d’inspiration aux journalistes pour réfléchir aux résultats de leur propre travail. Un autre axe de mon travail consiste à mettre en relation les journalistes avec des sources sous-représentées, qu’il s’agisse de sources issues de groupes sociaux défavorisés ou de sources possédant une expertise de haut niveau. Récemment, j’ai consacré beaucoup d’efforts au développement d’activités qui contribuent à améliorer les compétences des journalistes et de la société en matière de médias numériques. Dans ce domaine, au centre de journalisme lituanien, nous mettons l’accent sur la réflexion critique sur la manière dont les médias numériques affectent notre société, les connaissances que nous acquérons en les utilisant, la sécurité individuelle et la vie privée. Ce dernier point est de plus en plus important pour les journalistes qui ont tendance à se connecter à des sources confidentielles en ligne et cherchent à protéger leur identité et leur bien-être.

Comment décririez-vous la mission et l'expertise de votre organisation dans le domaine de l'éducation aux médias, de la pensée critique, de la vérification des faits et de la lutte contre la désinformation?

Nous fournissons des connaissances et des compétences approfondies dans le domaine qui est crucial pour contrer la désinformation. La théorie et la pratique du journalisme de qualité ont toujours été liées à la vérification, à l’esprit critique, à la vérification des faits et à l’éducation aux médias. À l’ère de l’abondance de la désinformation, je pense que l’importance de notre travail s’est considérablement accrue.

Quels sont, à votre avis, les trois plus grands défis actuels liés à la lutte contre la désinformation dans votre pays?

  • Les fortes inégalités, qui sont liées à des sentiments d’insécurité, d’impuissance, d’isolement et d’anxiété socialement répandus. Les recherches montrent que les personnes qui éprouvent ces sentiments sont plus susceptibles d’adhérer aux théories du complot.
  • La négligence du système d’éducation publique formelle et informelle, peu d’attention portée à l’éducation aux médias.
  • Aucune politique pour contrer la propagation de la désinformation sur les médias sociaux.

Pourriez-vous citer trois solutions que vous avez mises en œuvre ou que vous souhaitez recommander comme conseils pour contrer la désinformation, renforcer l'esprit critique des sociétés et développer la résilience civile face à la désinformation?

  • Projet de journaux scolaires au cours duquel nous nous sommes rendus dans des écoles lituaniennes et avons travaillé au développement de l’éducation aux médias et des compétences journalistiques des jeunes.
  • Manuel d’éducation aux médias numériques (enseignants, principalement).
  • Formations d’experts en médias qui ont fourni aux professionnels les connaissances et les outils nécessaires pour contrer la désinformation en diffusant une expertise de haute qualité basée sur la science et la recherche.

Selon vous, quels sont les trois principaux défis actuels liés à la lutte contre la désinformation dans votre pays?

  • La pandémie au cours de laquelle diverses mesures de quarantaine obligatoire ont été mises en place a été le principal vecteur de l’abondance de la désinformation.
  • Campagne électorale parlementaire au cours de laquelle certains politiciens se sont appuyés sur des groupes et des personnes qui diffusent publiquement de la désinformation.
  • Mouvement anti-autoritaire en Biélorussie.

Quels sont les récits de désinformation dominants que vous avez observés dans l'espace médiatique cette année?

Cette année, la désinformation a surtout porté sur la vaccination pour prévenir le Covid-19, l’utilisation de masques et d’autres règles de quarantaine. L’infrastructure de la défense nationale et les décisions politiques liées à la défense nationale sont un autre domaine constamment remis en question par des récits inventés de toutes pièces, accompagnés du piratage des sites web des médias ou des courriels des rédacteurs et des journalistes. Dans ce type de messages, l’indépendance de la Lituanie et certaines déclarations politiques, comme le soutien au mouvement anti-autoritaire biélorusse, sont tournées en dérision.

Avez-vous fait appel à des outils de vérification des faits ? Si oui, veuillez les décrire ou partager les liens.

Les journalistes lituaniens qui se concentrent sur l’analyse des récits de désinformation font un bon travail de déconstruction et de vérification des faits. Je me réfère donc toujours aux articles des vérificateurs de faits sur 15min.lt, Delfi.lt et lrt.lt pour mieux comprendre le contexte de certains récits de désinformation dominants.


Interview publiée en avril 2021.

Džina Donauskaitė
Directrice, Centre de journalisme lituanien
Curieuse, intéressée, concentrée

JUDITA AKROMIENE

Menu