Comment décririez-vous la mission et l'expertise de votre organisation dans le domaine de l'éducation aux médias / de la pensée critique / de la vérification des faits / de la lutte contre la désinformation ?

Depuis 2018, la Fondation Helsinki pour les droits de l’homme surveille les campagnes électorales. En 2018, nous avons analysé les canaux de médias sociaux des candidats aux élections locales dans les dix plus grandes villes de Pologne, en nous concentrant principalement sur les déclarations xénophobes, la désinformation et les discours de haine contre les migrants. Lors des campagnes suivantes en 2019, avant les élections européennes et du Parlement polonais, nous nous sommes concentrés sur les fausses nouvelles et les campagnes de désinformation sur les questions de migration, de réfugiés et de LGBT+, partagées par les candidats aux élections législatives.  La décision de se concentrer sur les fausses nouvelles et la désinformation était basée sur le contrôle précédent en 2018, qui a révélé des difficultés à vérifier les contenus douteux. C’est pourquoi nous avons décidé d’être plus actifs dans le domaine de l’éducation sur les fausses nouvelles et la désinformation. Entre autres, nous avons créé un groupe Facebook appelé « True or fake news » (Prawda czy fake news) qui vise à partager les connaissances sur les phénomènes de désinformation, à suivre, partager et réfuter les fausses nouvelles. Le groupe se concentre principalement sur les fausses nouvelles liées à la migration et aux questions LGBT.

Quelles sont les principales ressources développées par votre organisation que vous seriez prêt à partager ? (par exemple, rapports, analyses, scripts, matériel pédagogique, clips vidéo, webinaires... Veuillez partager les liens).

Rapport « Fake news et désinformation dans les campagnes électorales en Pologne en 2019 »: https://www.hfhr.pl/wp-content/uploads/2020/02/Fake-newsy-i-dezinformacja_final.pdf  , rapport «Migrants, réfugiés et xénophobie dans la campagne électorale 2018 – un rapport de suivi»: https://www.hfhr.pl/wp-content/uploads/2018/12/Raport-monitoring-mowy-nienawi%C5%9Bci-w-kampanii-wyborczej.pdf  ; Groupe Facebook « Vraies ou fausses nouvelles »: https://www.facebook.com/groups/558574684669610/.

Quels sont, à votre avis, les trois plus grands défis actuels liés à la lutte contre la désinformation dans votre pays ?

La polarisation politique et la polarisation des médias qui entraînent un manque d’échange de vues et d’opinions, un manque de connaissances (surtout lorsqu’il s’agit de la question de la relativité des nouvelles dans le débat public polonais – comme la migration), des tendances générales anti-experts et anti-science (mouvement anti-vaccins).

Pouvez-vous citer trois solutions que vous avez mises en œuvre ou que vous souhaitez recommander comme conseils pour contrer la désinformation, renforcer les capacités de réflexion critique des sociétés et développer la résilience civile face à la désinformation ?

L’éducation, y compris la pensée critique et la vérification des faits dans les programmes scolaires. Utilisation de mesures juridiques pour sanctionner la diffusion répétée de fausses nouvelles.

À votre avis, quelles sont les trois dates/événements futurs susceptibles d'entraîner une intensification des activités de désinformation en 2020-2021 ?

– Toujours le coronavirus,

– Surtout lorsque des vaccins seront mis au point.

Quels sont les récits de désinformation dominants que vous avez observés dans l'espace médiatique cette année.

Il y a eu de nombreuses fausses nouvelles concernant le coronavirus – par exemple, un faux traitement, « le coronavirus est faux – il n’y a pas de virus du tout », la technologie 5G qui répand le coronavirus. En Pologne, la désinformation a porté sur les LGBT – orientation sexuelle et identité de genre en raison de la « propagande », relation entre homosexualité et pédophilie.

Avez-vous eu recours à des outils de vérification des faits ? Si oui, veuillez les décrire ou partager les liens.

Nous vérifions les informations en utilisant plusieurs sources, notamment des sources officielles, des experts en formulaires de données, etc. Nous vérifions la crédibilité de la source d’information. En ce qui concerne les photos, nous utilisons la recherche de photos inversées.

Souhaitez-vous mettre en évidence les cas de désinformation dont vous avez été témoin, que vous avez découverts ou que vous avez démystifiés ?

La question du coronavirus a été un cas particulièrement intéressant. Outre les informations ridicules « le coronavirus est fake, il n’y a pas de virus du tout », il y a eu beaucoup de désinformation qui montre clairement combien il est difficile de relayer sur des médias même sérieux.

À votre avis, quels sont les acteurs les plus performants - dans votre pays, ainsi que dans l'UE - qui jouent aujourd'hui un rôle crucial dans le domaine de l'éducation aux médias et pourquoi ?

La Finlande est indiquée comme modèle, en mettant l’accent sur l’éducation et la pensée critique dès l’école.

AGNIESZKA MIKULSKA JOLLES
Responsable de projet, chercheuse et formatrice à la Fondation d’Helsinki pour les droits de l’homme
Engagée, curieuse, ouverte (à de nouvelles expériences)

Menu