Comment décririez-vous la mission et l'expertise de votre organisation dans le domaine de l'éducation aux médias / de la pensée critique / de la vérification des faits / de la lutte contre la désinformation?

Notre organisation se concentre sur la surveillance politique, la vérification des faits des politiciens, le suivi de la mise en œuvre de leurs promesses, les activités éducatives, les séminaires et les formations pour les jeunes et les enseignants.

Quelles sont les principales ressources développées par votre organisation que vous seriez prêt à partager?

Méthodologie pour la surveillance des promesses des politiciens, matériel éducatif (méthodes interactives pour les jeunes créées par les jeunes eux-mêmes), plate-forme éducative pour la pensée critique, l’éducation aux médias et la surveillance (à créer en 2021, en LT, LV, EE, RU et en anglais).

Quels sont, à votre avis, les trois plus grands défis actuels liés à la lutte contre la désinformation dans votre pays?

Les outils et les ressources permettant à la société civile de renforcer sa résilience et de communiquer efficacement ses récits, les chambres d’écho dissociant les groupes plus vulnérables, les leaders d’opinion influents dominants – politiciens et médias – qui diffusent des récits de désinformation. 

Pouvez-vous citer trois solutions que vous avez mises en œuvre ou que vous souhaitez recommander comme conseils pour contrer la désinformation, renforcer les capacités de réflexion critique des sociétés et développer la résilience civile face à la désinformation?

  • Des formations pour les dirigeants des communautés locales agissant comme des multiplicateurs, afin d’améliorer leur capacité à repérer les récits de désinformation et à communiquer leurs propres récits positifs,
  • la création d’une communauté de divers acteurs (dirigeants locaux, journalistes, experts, décideurs politiques) pour coopérer dans la lutte contre la désinformation,
  • la sensibilisation des enseignants (engagés dans l’éducation formelle et informelle) et les outils permettant de renforcer la résilience des jeunes.

Quels sont les trois principaux événements ou dates auxquels vous avez assisté cette année et qui ont provoqué une intensification des activités de désinformation?

  • Introduction d’une quarantaine en raison du COVID-19 en Lituanie.
  • Les élections et les manifestations de masse en Biélorussie.
  • Sommets de l’UE pour négocier le cadre financier pluriannuel (EUCOs de juillet et décembre).

À votre avis, quelles sont les trois dates/événements futurs susceptibles d'entraîner l'intensification des activités de désinformation en 2020-2021?

  • Début de la vaccination de masse.
  • Le vote sur le partenariat entre personnes de même sexe au parlement lituanien (clivage dans le pays).
  • Toutes autres nouvelles crise sanitaire/climatique.

Quels sont les récits de désinformation dominants que vous avez observés dans l'espace médiatique cette année.

  • Le COVID-19 est un fake introduit pour contrôler les gens par les élites/il existe des remèdes naturels donc pas besoin de vaccination/les statistiques du COVID-19 sont fausses.
  • L’UE ne parvient pas à gérer la crise, il y a de grandes différences entre les pays, un manque de démocratie, la dictature de Bruxelles.

Avez-vous eu recours à des outils de vérification des faits ? Si oui, veuillez les décrire ou partager les liens.

Debunk.eu, EUvsdisinfo (East StratCom), patikrinta 15min (https://www.15min.lt/patikrinta-15min).

Souhaitez-vous mettre en évidence les cas de désinformation dont vous avez été témoin, que vous avez découverts ou que vous avez démystifiés?

J’ai personnellement pris contact avec des personnes de ma communauté qui remettent en question l’existence de la pandémie COVID-19. Les discussions avec eux ont montré le schéma de pensée dominant – tout ce que disent les médias est un mensonge qui profite aux élites. Je leur ai donc demandé de m’expliquer comment ils évaluent les sources d’information et sur quelle base ils estiment que leurs sources alternatives sont crédibles. Cela a suscité un certain espoir, mais a mis en évidence les méfaits des chambres d’écho et l’aliénation de nos communautés. Je pense que l’engagement et l’absence de stigmatisation sont la clé ici.

À votre avis, quels sont les acteurs les plus performants - dans votre pays, ainsi que dans l'UE - qui jouent aujourd'hui un rôle crucial dans le domaine de l'éducation aux médias et pourquoi?

Je participe à un projet de TechSoup Europe intitulé « Media Literacy Accelerator », qui, je pense, peut s’avérer utile aux communautés locales. DebunkEU, dirigé par une équipe de LT, est un pionnier dans la vérification et la production d’analyses approfondies et complètes sur les récits de désinformation locaux et leurs diffusions.

AUSRINE DIRZINSKAITE
Coordinatrice,
Apprendre avant de voter
Dévouée, coopérative, agréable

JUDITA AKROMIENE

Menu