Comment décririez-vous la mission et l'expertise de votre organisation dans le domaine de l'éducation aux médias / de la pensée critique / de la vérification des faits / de la lutte contre la désinformation?

CyberDefence24.pl est une plateforme extraordinaire, qui combine le travail d’un portail d’information et d’un groupe de réflexion en fournissant des analyses détaillées et des commentaires d’experts. Nous fournissons quotidiennement des contenus sur les opérations d’information détectées, les changements dans la politique des médias sociaux et le travail de l’Union européenne. De plus, nous préparons des guides sur les fausses nouvelles les plus populaires sur le COVID-19 et la 5G.

Quels sont, à votre avis, les trois plus grands défis actuels liés à la lutte contre la désinformation dans votre pays?

Les décideurs politiques ne comprennent pas ce problème et sous-estiment la menace. Qui plus est, ils sont souvent la source de désinformation, tout comme les médias publics, qui devraient agir comme une source d’information fiable et non comme un acteur de la propagande.

Pouvez-vous citer trois solutions que vous avez mises en œuvre ou que vous souhaitez recommander comme conseils pour contrer la désinformation, renforcer les capacités de réflexion critique des sociétés et développer la résilience civile face à la désinformation?

Réforme des médias publics ; réglementation stricte des plateformes de médias sociaux avec des sanctions financières importantes; et introduction de l’éducation aux médias dans les programmes scolaires.

Quels sont les trois principaux événements ou dates auxquels vous avez assisté cette année et qui ont provoqué une intensification des activités de désinformation?

La falsification des élections au Belarus et les protestations qui s’en sont suivies ; le début de la pandémie COVID-19; et la rotation des troupes de l’OTAN.

Selon vous, quelles sont les trois dates/événements futurs susceptibles d'entraîner l'intensification des activités de désinformation en 2020-2021?

Sur la scène internationale, on peut s’attendre à une augmentation des activités de désinformation autour des élections présidentielles américaines. Il est difficile de prévoir leur intensification, mais il est probable que des campagnes de désinformation plus nombreuses feront appel à des techniques plus sophistiquées. Enfin et surtout, toutes les tensions et incidents politiques se traduiront par un pic des activités de désinformation.

Quels sont les récits de désinformation dominants que vous avez observés dans l'espace médiatique cette année?

Les récits concernant la COVID-19; le débat 5G ; et les troupes de l’OTAN en Pologne.

 

Avez-vous eu recours à des outils de vérification des faits ? Si oui, veuillez les décrire ou partager les liens?

Non. J’utilise le moteur de recherche Google et je consulte des portails de vérification des faits.

Souhaitez-vous mettre en évidence les cas de désinformation dont vous avez été témoin, que vous avez découverts ou que vous avez démystifiés?

Nous avons découvert une opération d’information contre les troupes américaines déployées à Orzysz, et avons également démystifié l’opération d’information contre l’Université de la Défense nationale de Varsovie, ainsi qu’un tas de fausses nouvelles sur la COVID-19.

À votre avis, quels sont les acteurs les plus performants - dans votre pays, ainsi que dans l'UE - qui jouent aujourd'hui un rôle crucial dans le domaine de l'éducation aux médias et pourquoi?

Les acteurs les plus performants en Pologne sont des think-thanks, qui avec des ressources limitées font un travail formidable. Dans l’UE, il existe une initiative positive de la Commission européenne: EuvsDisinfo.

 

ANDRZEJ KOZŁOWSKI
Rédacteur en chef de CyberDefence24.pl
Méticuleux, ambitieux, résistant au stress

Menu